mercredi 13 février 2013

Fabrication du jeu de cartes "Love Letter"


Aujourd'hui, je vais vous présenter les différentes petites étapes suivies afin de nous fabriquer un jeu de cartes qui m'a été présenté par Ghislain, récent aficionados des soirées jeu du lundi à Cité-en-Jeux sur Colomiers. Le jeu original est Love Letter.

Le jeu qu'il s'était fabriqué était sur le thème de Mario, mais j'ai préféré utiliser les images du jeu original que je trouvais très réussies.

J'ai juste retouché la zone où le texte doit prendre sa place et ajouté ensuite une explication en Français en lieu et place de l'originale...

Donc voici en premier les planches que j'ai préparé à des dimensions de cartes presque identiques à celles des cartes de 7 Wonders. Elles seront juste un peu moins longues, afin de respecter les proportions agréables des images.

Une fois les premières cartes découpées au cutter afin d'avoir des coupes nettes, voici le rendu des couleurs et des personnages.

Fabrication du jeu de cartes Love Letter


Ensuite, après quelques minutes de travail, on se retrouve avec l'ensemble des 16 cartes et des 16 dos.

Fabrication du jeu de cartes Love Letter


L'opération suivante consiste à coller les 16 cartes (côté recto) sur les dos (côté verso).
J'avais bien essayé d'imprimer en recto-verso directement sur du papier épais, mais j'ai toujours eu un décalage d'environ 1mm à chaque fois... que ce soit en laissant l'imprimante gérer le recto-verso, que ce soit moi-même qui effectue le recto-verso... 

Et une fois les cartes collées, il n'y a plus qu'à les glisser dans des pochettes plastiques adaptées.

Fabrication du jeu de cartes Love Letter

La dernière étape consiste à découper le haut des pochettes afin de les ajuster à la hauteur des cartes.

Fabrication du jeu de cartes Love Letter

Les jetons ont été remplacés par des pièces de 1c d'€ et le tour est joué. Avec Bastian (8 ans), on a enchaîné les parties pour son plus grand plaisir. Je l'ai apporté également au bureau pour mes séances de midi-jeu et il a eu un certain succès ou bien un succès certain :-)

Mais comme me l'a fait si justement remarquer Ghislain, alors que je lui avait dit qu'il était dommage qu'ils se fabrique des jeux qui sont vendus dans le commerce (pour des raisons de revenus versés au créateurs), ce coup-ci, c'est moi qui ai trahi cet esprit... Donc je ne pense pas refaire ce type d'opération, sauf si le jeu est libre de droit, comme à son époque avec Marchands d'Empires de Régis Bonnessée, avant qu'il ne le publie sous le nom d'Himalaya.

Toto